Posted in Conseils

Les erreurs à éviter dans le choix de ses gants kayak

Les erreurs à éviter dans le choix de ses gants kayak Leave a comment

Les gants kayak sont des accessoires indispensables à la pratique du kayak dans les meilleures conditions. On les oublie souvent bien qu’ils ne présentent que des avantages pour une pratique confortable et en sécurité. Des mitaines pour une utilisation par temps chaud aux moufles  pour l’hiver, tous les modèles ont des avantages et des inconvénients qu’il faut prendre en compte en fonction de ses besoins.

L’importance de bien choisir ses gants kayak

Si vous naviguez en mi saison, voir même en hiver, il faut avant tout bien se couvrir. Il faut souligner que les extrémités du corps comme les mains et les pieds sont les parties les plus sensibles au froid. Effectivement, en cas de chute de température, notre corps va chercher à se protéger. Pour cela, il va en effet irriguer en priorité les organes vitaux tels que le cœur et le cerveau au détriment des mains. Le froid est synonyme d’un afflux sanguin plus faible au niveau des extrémités de notre corps.  D’où le fait que cette zone s’expose plus au froid.
Une exposition au froid peut causer :

  • Des engelures : on observe sur la zone touchée, une rougeur, un gonflement, une sensation de picotement et des douleurs.
  • Des gelures superficielles : la peau blanchit et on ressent une sensation d’engourdissement sur la région exposée au froid.
  • Des gelures : la circulation sanguine est obstruée voir même interrompue, on est insensible et des cloques peuvent apparaitre.
Gants et mitaine kayak
Gants et mitaine kayak

Notons que le contact avec des objets froids et métalliques comme des pagaies en alu accentuent ces phénomènes. C’est pourquoi il est important de bien se protéger. Chacun est différent, il faudra donc s’adapter en fonction de sa propre résistance au froid et de sa pratique. Une personne peu frileuse qui pratique le kayak en mer n’aura pas le même ressenti par rapport à un pratiquant frileux qui pratique en rivière ou les eaux sont plus froides.

Les différents types de gants kayak

Les gants vous protègent contre le froid, mais pas seulement. Ils vous protègent également de l’eau, du vent et parfois même du soleil. Nul doute que couvrir vos mains vous permettra de profiter pleinement de votre activité. Il existe plusieurs types de protections pour vos mains :

  • Les mitaines : pour une utilisation par temps chaud, elles permettent une bonne protection et une bonne liberté de mouvement. Pratique pour les pêcheurs en kayak car les doigts sont coupés et permettent de garder des sensations au toucher notamment avec les lignes de pêche ou tous autres accessoires.
  • Les gants avec deux doigts coupés : ils offrent un bon compromis entre protection et agilité. Ils peuvent s’utilisés par temps froid et permettent aux pêcheurs de garder un peu de motricité au niveau du pouce et de l’index.
  • Les gants longs : il s’agit de gants classiques. Ils recouvrent entièrement la main et les doigts et offre le plus de protection mais moins de contact avec la pagaie. Ils peuvent être utilisés par temps froid à très froid.
  • Les moufles : moins précises que des gants, elles génèrent plus de chaleur car tous les doigts sont regroupés. Elles restent aussi plus faciles à enfiler que des gants.
  • Les manchons : ils permettent de rester en contact directe avec la pagaie tout en vous protégeant des intempéries.
Protection mains kayak
Protection mains kayak

A quoi correspondent ces différences

L’épaisseur et la matière des gants joue un rôle important sur la motricité des doigts, plus les gants sont épais, plus ils manqueront de souplesse et de sensibilité. L’effort pour bouger ses doigts sera donc plus conséquent. Attention également à choisir la bonne taille afin de ne pas être trop serré et de garder un maximum de confort. Bien entendu le plus simple est de les essayer avant de les acheter, cependant si vous n’êtes pas en mesure de les essayer, il faut mesurer votre tour de main. Pour cela, il faut enrouler un mètre à couture autour de votre main dominante : la droite si vous êtes droitier. En principe, la main dominante est généralement celle qui est la plus développée. Mesurez le tour de main au niveau de l’endroit le plus large de la paume et serrez votre poing.

Il existe également des gants ou des moufles avec une ouverture sur la paume de la main. Cette ouverture permet de garder un maximum de sensibilité pour la prise en main de la pagaie. L’ouverture améliore le toucher mais perd en contrepartie en isolation thermique.
Si vos gants ne disposent pas de grip, il est aussi possible de rajouter sur la pagaie de la guidoline afin de conserver une bonne adhérence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *