Posted in Conseils

Division 240 / Division 245 kayak en mer

Division 240 / Division 245 kayak en mer Leave a comment

Partir en mer en kayak nécessité de connaître et comprendre les normes en vigueur à savoir la Division 240, qui s’attache à l’équipement à emporter, et la Division 245, dont le sujet est l’embarcation (le canoe kayak) pour la sécurité en canoe kayak en mer.
Retrouvez plus d’information sur https://www.legifrance.gouv.fr

Norme Division 240 kayak

Le kayak de randonnée vous limitera à 300 mètres du bord sauf si les éléments de la norme Division 240 sont respectés. Dans ce cas, vous pourrez randonner jusqu’à 2 miles des côtes.

division 240 245 kayak
Division 240 245 kayak

1 –  Équipement individuel de flottabilité (EIF)
Le niveau de performance est exprimé en newtons. La norme doit être NF-EN 12402 ou norme équivalente. L’équipement doit être adapté à la morphologie de l’utilisateur et répondre aux caractéristiques suivantes :
• 50 newtons au moins (aide à la flottabilité) pour une navigation jusqu’à 2 milles d’un abri
• 100 newtons au moins (gilet de sauvetage) pour une navigation jusqu’à 6 milles d’un abri ;
• 150 newtons au moins (gilet de sauvetage) pour une navigation toutes zones
• 100 newtons au moins (gilet de sauvetage) pour les enfants de 30 kg maximum quelle que soit la distance d’éloignement d’un abri.
Ces équipements sont approuvés ou marqués CE.

2 – Dispositif lumineux (our être secouru il faut être vu)
Une lampe torche étanche embarquée. Sinon un moyen lumineux individuel (type lampe Flash) d’une autonomie minimale de 6 heures et assujetti à chaque équipement individuel de flottabilité.

3 – Annuaire des marées
Pour une navigation en basique et côtier, il suffit d’avoir un moyen de connaître les heures de marées du jour de la zone de navigation. L’emport de l’annuaire n’est pas obligatoire.

Norme Division 245 kayak

1 – Longueur de coque :
A partir de 360 cm

2 – Identification des navires :
Les  embarcations  propulsées  par  l’énergie  humaine  qui  ne  sont  pas  destinées  à  être  immatriculées, sont identifiées avec un numéro de série qui n’est pas obligatoirement au format CIN.

3 – Prévention des chutes par-dessus bord et moyens de remonter à bord
Le kayak doit disposer d’une ligne de vie pour qu’en cas de chute, elle aide à la remontée à bord.

4 – Conditions d’étanchéité
Les  parties  exposées  aux  intempéries  évacuent  en  permanence  par  gravité  l’eau  reçue,  l’embarcation est alors considérée comme auto-videuse.

5 – Condition de flottabilité
La flottabilité  résiduelle  nécessaire est  assurée  par  une  combinaison  de  la  flottabilité des matériaux  de  la  structure,   de  mousse  à  cellules fermées ou de compartiments étanches.

L’enregistrement du kayak n’est plus obligatoire pour aller jusqu’à 2 miles des côtes. Seul le fabriquant  est habilité à fournir le certificat de conformité de l’embarcation.

Avec un kayak immatriculé, vous aurez le droit de pêche dans la zone des 300 mètres à 2 milles, avec les mêmes droits que sur un bateau, poser des casiers, avoir plusieurs cannes…

Cette règlementation concerne la sécurité des loisirs nautiques et navires de plaisance donc les kayaks de mer. La mise à jour de 2019 n’a pas d’impact sur la navigation en kayak jusqu’à 2 miles des côtes.

division 240 kayak paddle
Division 240 kayak paddle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *