Posted in Conseils

L’intérêt d’un flotteur kayak

L’intérêt d’un flotteur kayak Leave a comment

A quoi peut bien servir un flotteur kayak ? Un des principaux freins que l’on entend à propos de la pratique du kayak est  l’instabilité de l’embarcation. Et cela peut même virer à l’angoisse chez certains quand on parle de kayak ponté. La manœuvre d’esquimautage consistant à revenir à une position verticale le corps (et la tête) hors de l’eau après un retournement, quoique assez simple à réaliser quand on a appris la technique, peut faire peur. Et cela va jusqu’à empêcher certains de profiter de cette activité pourtant accessible à tous ! La solution contre l’instabilité ? Les flotteurs de stabilisation !

Histoire du flotteur

L’idée d’ajouter un flotteur latéral à une embarcation en vue de la stabiliser n’est pas neuve. Loin de là ! Effectivement, les polynésiens, appliquent ce principe à leurs pirogues depuis la nuit des temps, au point que cela leur a permis l’exploration de tout le Pacifique, colonisant ainsi les iles du plus vaste océan de notre planète. De la Micronésie à l’Ile de Pâques, de la Nouvelle Calédonie à Hawaï, en fin de compte, toutes ces explorations n’auraient pas été possibles sans les flotteurs latéraux de stabilisation. Alors si les glorieux explorateurs ont utilisé cette technique pour dompter le Pacifique, pourquoi ne pas reprendre cette technique éprouvée ?

Le principe est simple : ajouter à une embarcation fine et profilée, tournée vers la glisse mais donc fondamentalement instable, une extension latérale qui ne va pas freiner la glisse du bateau mais simplement agir comme un balancier. Ce bras latéral, en plus de stabiliser l’embarcation par effet de balancier, va en plus s’appuyer sur l’eau par le biais d’un flotteur placé à son extrémité, parallèlement au bateau.

L'histoire du flotteur
L’histoire du flotteur

Autrefois, les pirogues polynésiennes  et kayaks eskimos n’avaient qu’un seul stabilisateur, ce qui suffisait donc dans la plupart des cas. Notons cependant que dans les années 30, l’anglais Gino Watkins qui étudiait le mode de vie des inuits, et cherchait donc à vivre à leur manière, est mort parce que le phoque visé à droite (alors que la pagaie faisant office de flotteur d’appoint était étendue à gauche) était passé devant l’étrave. Watkins avait trop attendu et fait feu quand le phoque se trouvait à gauche. De ce fait, le recul du fusil le fit chavirer parce qu’il n’y avait plus d’appui. On retrouva son pantalon en peau d’ours sur un icefloe, mais jamais son corps.

Le flotteur kayak latéral moderne

Mais ce principe simple a fort heureusement été modernisé et permet désormais s’appuyer de chaque côté du bateau pour une stabilisation optimale. Plus besoin de bras de plusieurs mètres : les flotteurs modernes sont désormais placés assez près du kayak, à l’avant ou à l’arrière du bateau, et ils sont profilés pour assurer une glisse parfaite !

De nos jours, on l’utilise pour stabiliser des kayaks peu stables. À ce titre, les applications sont assez multiples :

  • si l’on veut affronter de la haute mer en kayak, il est très recommandé  car il adoucit le franchissement des lignes de houle et stabilise le bateau au cas ou celui-ci part au surf.
  • pour stabiliser le kayak lors de sessions de pêche : la pêche en kayak est de plus en plus prisée par les pêcheurs mais pouvoir se tenir debout n’est pas possible sur n’importe quel kayak, et n’est pas à la portée de n’importe qui. Par ailleurs la plupart des pêcheurs le confirmeront : difficile de pêcher si l’on ne peut pas se lever au moins de temps en temps… avec les flotteurs kayaks plus de problème !!!
  • en cas de chavirage ou d’esquimautage raté, il est nettement plus facile de remonter sur un kayak stabilisé que s’il n’est pas équipé de flotteurs. En effet, cela peut même s’avérer impossible dans certains cas : les eskimos  ne pratiquaient pas le rembarquement en solo, c’était l’esquimautage ou la noyade. Grâce aux stabilisateurs le rembarquement en solitaire est devenu possible, et ce même face à des bateaux très étroits !
  • enfin, et cela concerne de nombreux utilisateurs, en kayak loisirs on n’a pas forcément envie de se retourner, ou même de se mouiller. Globalement, avec la présence de flotteurs latéraux, le risque est quasiment nul !
Flotteur pirogue
Flotteur pirogue

Aujourd’hui, la plupart des marques de kayaks rigides propose une option flotteur kayak stabilisateur pour leurs bateaux. A ce jour, il n’y a pas encore de système de stabilisation spécifiquement adapté aux kayaks gonflables, d’autant que les kayaks gonflables sont souvent très stables. Mais gageons que cela ne tardera pas.  En revanche il existe des flotteurs kayaks de stabilisation rigides et gonflables. Le principe reste le même avec les deux systèmes, mais s’il y a une flottabilité supérieure avec les flotteurs gonflables, ils sont un peu moins résistants et génèrent plus de perturbations et frottements que les flotteurs rigides, ce qui impacte un peu plus la glisse.

Attention, l’utilisation des flotteurs n’est pas recommandée en eau vive : ils pourraient s’accrocher à des obstacles et créer des situations dangereuses. Ils sont en revanche idéaux pour la mer, la pêche et même la chasse en kayak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *