Posted in Conseils

Comment transporter facilement son Kayak?

Comment transporter facilement son Kayak? Leave a comment

Le transport d’un kayak fait partie des contraintes les plus souvent évoquées lorsqu’on échange entre passionnés de kayak ou même avec des débutants. Cela explique d’ailleurs l’essor du kayak gonflable pour lequel les questions de transport et de stockage ne sont plus un problème: on sèche, on plie, on range et hop: terminé !  Mais quelles sont les solutions pour ceux qui préfèrent le kayak rigide ?

Du garage à la voiture

Un kayak rigide, c’est encombrant! Les propriétaires de kayaks les stockent généralement dans leur garage, remise, cave ou autre grenier.

Le chargement du bateau sur le toit de la voiture ou sur la remorque peut être compliqué. Heureusement il existe des assistants de chargement qui permettent à une personne seule d’installer sans difficulté leur kayak ou canoë sur le toit de leur véhicule. Le principe est simple. On déplie un bras de support télescopique dépassant sur le côté de la voiture (avec une butée pour que le kayak ne risque pas de tomber). Laissant une des extrémités du kayak au sol, on peut glisser l’autre bout sur le bras. Il ne reste plus qu’à passer à l’autre bout du kayak. Soulever ensuite la partie encore au sol et la glisser sur le support sur le toit de la voiture.

Il ne reste plus qu’à fixer le bateau sur son support de toit et le tour est joué ! Et ce système fonctionne également pour décharger le bateau !

Bien entendu, cela n’a pas vraiment de sens pour un kayak monoplace de moins de 20 kg. Mais dès qu’on a affaire à des grands bateaux plus lourds, en particulier des canoës, charger/ décharger ce type d’embarcation seul relèverait du tour de force sans ce type de système.

Transport kayak en voiture

Transporter un kayak sur le toit d’une voiture implique d’y avoir installé un support. Au minimum des barres de toit, rigides ou gonflables. Si l’on s’en tient à ce type de support, il ne faut pas envisager de faire des distances trop importantes. Toujours à vitesse modérée, et les bateaux ne peuvent être positionnés qu’à l’envers. Afin de bénéficier de la surface d’appui la plus plate possible.

Dans le cas d’un bateau sit on top, c’est relativement simple mais dès qu’il s’agit d’un kayak ponté, les surfaces planes ont tendance à être inexistantes et il faut alors choisir un support spécifiquement adapté à la forme des barres de toit ET à la forme du bateau.

Support toit kayak
Support toit kayak

Il existe des supports ovales, des supports en V, des supports en J, des supports berceau, etc. Le mieux est de demander l’avis d’un professionnel (du kayak, pas de chez Norauto !!!) pour savoir quel support est le plus adapté à la forme de son bateau.

Une fois le kayak mis en place, on n’oubliera pas de le sécuriser avec des sangles (à cliquet idéalement pour un serrage optimal, ou à boucle). Le kayak ainsi arrimé, on peut prendre la route en n’oubliant pas que le bateau peut excéder la longueur du véhicule (donc anticiper les problèmes potentiels dans les virages ou dans les bouchons en prenant de la marge) et augmente la hauteur totale (attention aux ponts, barrières de péage, etc).

Du véhicule jusqu’à l’eau avec un chariot canoe

Il est relativement rare qu’on puisse se garer au bord de l’eau et simplement avoir à porter le kayak sur quelques mètres pour la mise à l’eau. Dunes, forêts, rives escarpées : de nombreux obstacles peuvent encore se dresser entre la voiture et l’eau. Dans la mesure où un kayak est lourd et encombrant, les quelques dizaines- centaines de mètres à franchir peuvent paraître un mont Everest, inatteignable sans le matériel adapté!

Transport chariot kayak
Transport chariot kayak

Heureusement, le chariot canoe est là pour faciliter cette ultime étape. Certains chariots sont spécifiquement développés par les marques pour quelques modèles de bateau. On pense à RTM et à leur chariot « Kirool » donc les bras se fixent dans les trous auto videurs des bateaux RTM. La plupart du temps, les chariots sont adaptés à un grand nombre de modèles. On peut même aller jusqu’à choisir le type de roue que l’on veut en fonction du type d’environnement rencontré. Dans des zones très sableuses, on va chercher des roues gonflées. En très basse pression pour avoir un appui large, qui ne s’enfonce pas. En revanche, dans des zones pentues on va chercher de la légèreté, et choisir un chariot avec des roues rigides.

On notera que certains constructeurs de chariots intègrent même un double usage au produit. Certains chariots peuvent faire siège, voir même siège + parasol. Enfin, il existe même des chariots pour transporter plusieurs kayaks à la fois, de façon modulable.

Transport kayak à éviter !!!

à ne pas faire
à ne pas faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *