Posted in Guide d'achat

Gilet kayak : Guide d’achat

Gilet kayak : Guide d’achat Leave a comment

Un gilet kayak reste un des équipements de sécurité obligatoire à avoir. Le gilet doit être porté sur soi en permanence et à chaque sortie afin de pouvoir jouer son rôle au mieux. Cependant, il faut adapter son gilet en fonction de son utilisation. Il existe différents types de gilets, de formes et de matières différentes pour des utilisations variées.

Les différents types de gilets

Il existe différents types de gilets dont le gilet d’aide à la flottabilité. En Europe, tous les gilets correspondent aux normes CE. Les normes CE sont divisées en 4 catégories :

  – Norme ISO 12402-5 – 50 N de flottabilité : utilisation en eaux protégées ou les secours sont à proximité. Garanti la flottabilité seulement à une personne consciente.

  – Norme ISO 12402-4 – 100 N de flottabilité : pour eaux protégées et eaux intérieures. Ne garantit pas le retournement sur le dos d’une personne inconsciente portant des vêtements lourds.

  – Norme ISO 12402-3 – 150 N de flottabilité : pour toutes les eaux. Garanti le retournement sur le dos d’une personne inconsciente sauf dans de rares cas, par exemple à cause de vêtements de travail lourds et encombrants.

  – Norme ISO 12402-2 – 275 N de flottabilité : pour haute mer et conditions extrêmes. Garanti le retournement sur le dos d’une personne inconsciente même portant des vêtements de travail très lourds. Pour la pratique du kayak, le gilet d’aide à la flottabilité est un élément obligatoire pour les débutants comme pour les confirmés. Le port d’un gilet d’aide à la flottabilité requiert de savoir nager, contrairement à un gilet de sauvetage qui vous permettra de vous maintenir hors de l’eau et ce même inconscient.

Norme CE Gilet Directive Européenne
Norme CE Gilet Directive Européenne

Choisir son gilet en fonction de votre pratique

Pour la pratique du kayak jusqu’à 2 miles d’un abri, je choisis un gilet d’aide à la flottabilité. Cet équipement sera également utilisé pour la pratique du SUP ou de la voile. Ces gilets on l’avantage d’apporter une aide à la flottabilité afin de soulager le sportif tout en gardant une très grande liberté de mouvement. Que ce soit pour faire du kayak ou toutes autres activités professionnelles ou non, il est important d’avoir un gilet adapté à l’activité. Plus on va s’éloigner des côtes, plus il faudra choisir un gilet efficace.

·  50 N – Navigation côtière, de lac ou de rivière

·  70 N – Canoë – Kayak – Jet ski – ski nautique – école de voile

·  100 N – Obligatoire pour les enfants de moins de 30 kg

·  150 N – Navigation côtière et hauturière

·  275 N – Navigation professionnelle et hauturière

Gilet Aquarius MQ PRO
Gilet Aquarius MQ PRO

Choisir son gilet pour le confort

Les gilets offrent un confort et une liberté de mouvements différente selon les modèles :

  – Les gilets types plastron : ils sont faciles à enfiler et offrent une grande liberté de mouvement au niveau des bras.

  – Les gilets à fermeture à glissière ou avec attaches en plastiques : ils sont faciles à porter et sont souvent munis de poches vous permettant de stocker votre équipement et vos accessoire. Attention à bien vérifier le bon fonctionnement de la fermeture éclair qui se coincer avec le sable ou le sel.

  – Les gilets en matière néoprène : ils bénéficient d’une coupe ajustée près du corps qui les rend très agréables à porter et offre une totale liberté de mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *